Dictionnaire de critique génétique

illustration

Préfiguration de l’ouvrage préparé par l’ITEM sous la direction de Pierre-Marc de Biasi et Anne Herschberg Pierrot, à paraître aux éditions du CNRS.
Attention, ceci est une version très partielle. Elle sera périodiquement mise à jour, améliorée et complétée au fur et à mesure de l’achèvement des définitions.

Pour citer ces définitions, utiliser la forme suivante :
Article « XXX » préfiguration en ligne du Dictionnaire de critique génétique de l’ITEM, version du 21 décembre 2010.
Bibliographie des ouvrages cités dans les définitions (télécharger le document (.doc))

Envoyer tout commentaire, complément ou précision à Daniel Ferrer, responsable scientifique, Lydie Rauzier, secrétaire de rédaction et à Aurèle Crasson, responsable technique de l’édition en ligne.


Illustration - Licence Cc - http://www.flickr.com/photos/surrealmuse/4757004/


Entrées disponibles en ligne

MISE AU NET

All. Reinschrift ; Ang. Fair copy
Transcription d’un manuscrit en écriture claire.
Hist. On parle de mise au net lorsqu’un manuscrit de travail est transcrit dans une écriture lisible et sans surcharges significatives. En présence de modifications mineures, on parlera d’un manuscrit au net révisé. La transcription peut être effectuée par l’auteur, par des copistes*ou bien, à partir de la fin du xixe s. par desdactylographes.Aujourd’hui, l’écriture électroniquelivre directementdes mises au net sur écran ou sortie d’imprimante.
Théor.La mise au net d’un manuscrit constitue une étape du processus génétique : elle facilite le contrôle du texte par l’auteur et permet, le cas échéant, de nouvelles révisions. Elle peut parfois régresser vers un nouveau brouillon (Hugo) ou générer des mises au net successives (Un cœursimplede Flaubert). Dans certains cas, la mise au net peut servir à une diffusion restreinte (œuvres censurées, échanges entre amis, ventes).
(Louis Hay)

→ ARRETE (texte), COPIE, SCRIPTEUR, PUBLICATION


AccueilContactL'ItemRSSPodcast — Site propulsé par Lodel