Edgar Quinet : Séminaire associé /2015-2016

Poète, historien, philosophe, Edgar Quinet est l’auteur d’une œuvre monumentale, par son volume, sa puissance, mais aussi son retentissement jusqu’au début du XXe siècle. Généralement considéré comme l’un des principaux penseurs de la République, il a aussi été un écrivain fascinant : Ahasvérus marqua profondément Flaubert, qui continua à lire Quinet, comme le montre son exemplaire annoté de La Création. Pour autant, ses livres sont peu à peu tombés dans l’oubli. Pierre Albouy, dans La Création mythologique chez Victor Hugo (Corti, 1963), s’étonnait déjà de l’absence d’une étude d’ensemble de l’œuvre de Quinet et y voyait « la plus scandaleuse lacune de notre histoire littéraire du XIXe siècle ». Deux décennies plus tard, Willy Aeschimann notait dans La Pensée d’Edgar Quinet. Etude sur la formation de ses idées avec essais de jeunesse et documents inédits (Anthropos, Paris-Genève, 1986) : « Les œuvres de Quinet gagneraient à être présentées dans des rééditions annotées. » En 2010, les éditions critiques disponibles en librairie restent très peu nombreuses : il nous a semblé intéressant de commencer à combler cette autre « scandaleuse lacune », en constituant un petit groupe composé de chercheurs littéraires – historiens et philosophes étant invités à nous rejoindre pour collaborer à ces travaux, dans une pluridisciplinarité que la nature même de l’œuvre de Quinet rend nécessaire.
Les aléas de la vie de Quinet, en particulier ses dix-neuf ans d’exil en Belgique et en Suisse, de 1851 à 1870, sont la cause de la perte d’un certain nombre de manuscrits. Il reste malgré tout aux chercheurs quelques ensembles à peu près complets, surtout pour ce qui concerne la partie plus spécifiquement littéraire de l’œuvre, c’est-à-dire les épopées. Les premiers travaux génétiques pour l’établissement des éditions critiques porteront donc sur le cycle épique. Les ouvrages sur la religion, qui resta son principal objet d’étude et de réflexion, et sur la révolution (Le Christianisme et la Révolution française, en 1845, Les Révolutions d’Italie, en 1848, La Révolution religieuse au dix-neuvième siècle, en 1857, La Révolution, en 1865, et Critique de La Révolution, en 1867) représenteront aussi une part importante de nos travaux collectifs.
Les différents cycles (épique, philosophique, religieux, historique) qui composent son œuvre se constituent par retours temporels, thématiques et/ou génériques. Ainsi, Quinet écrivit très tôt Les Tablettes du juif errant (1823) ; il reprit ce mythe dans un des textes les plus singuliers de notre littérature, Ahasvérus (1834). Ecrivant d’abord en prose, puis en vers, et de nouveau en prose, il invita à repenser la notion de genre ; il revint, tout au long de sa vie, à la forme épique, qu’il tenta de réinventer, et à laquelle il accordait le pouvoir de régénérer la société, but dont il poursuivit inlassablement la réalisation : après Ahasvérus, puis Napoléon (1836), il fit paraître Merlin l’enchanteur (1860). Cette épopée moderne évolua parfois vers la poésie dramatique (Prométhée, 1838 ; Les Esclaves, 1853). Il publia aussi Des épopées françaises inédites du XIIe siècle (1831), une Histoire de la poésie (1836), et se révéla un important théoricien, comme en témoignent les préfaces de ses épopées.
En complément de ces travaux d’édition critique, un séminaire a été créé.

Responsable
: Sophie Guermès
Horaire et lieu : le vendredi de 14h00 à 16h00, à l’Ecole normale supérieure, 45 rue d’Ulm, 75005. 

---
PROGRAMME 
---

  • Le 20 novembre 2015 (14h00-16h00)
    Paule Petitier, professeur à l'université Paris-Diderot « Cerilac : Le Christianisme et la Révolution française »
    Lieu: ENS, 45 rue d’Ulm, Salle Beckett (rez-de-chaussée)
  • Le 22 janvier 2016 (14h00-16h00)
    Sophie Guermès, professeur à l'université de Brest « Item: Quinet et l'historiographie »
    Lieu: ENS, 45 rue d’Ulm Salle Weil (rez-de-chaussée)
  • Le 18 mars 2016 (14h00-16h00)
    Tatiana Antolini-Dumas, professeur agrégée, université de Clermont-Ferrand « Celis: Genèse des Jésuites »
    Lieu: ENS, 29 rue d’Ulm, Salle Paul Langevin (1er étage)
  • Le 27 mai 2016 (14h00-16h00)
    Vicente Romero, professeur à l'université Paris VIII « Quinet et Francisco Bilbao »
    Lieu: ENS, 29 rue d’Ulm, Salle Paul Langevin (1er étage)

Archives :

Edgar Quinet : Séminaire associé /2010 - 2011

Edgar Quinet : Séminaire associé /2011-2012

Edgar Quinet : Séminaire associé /2012-2013

Edgar Quinet : Séminaire associé /2013-2014

Edgar Quinet : Séminaire associé /2014-2015


AccueilContactL'ItemRSSPodcast — Site propulsé par Lodel