Evénement — 01 décembre 2009 (Maison de la Recherche, 28, rue Serpente, 75006 Paris, Salle D 116, 1er étage. A partir de 9h30)

Soutenance de thèse : Laurence Teyssandier de l'université Paris IV-Sorbonne : "La genèse de Charlus dans les cahiers de Marcel Proust"

devant un jury composé de :
M. Jean-Yves Tadié, Professeur émérite de l’Université Paris IV, directeur de recherche
M. Antoine Compagnon, Professeur au Collège de France
M. Pierre-Louis Rey, Professeur émérite de l’Université Paris III
M. Kazuyoshi Yoshikawa, Professeur à l’Université de Kyoto


---
Ce travail a pour objet l’étude génétique du personnage de Charlus dans les avant textes de À la recherche du temps perdu : les soixante-quinze cahiers de brouillon principalement mais aussi les trois cahiers de mise au net du Côté de Guermantes et les vingt manuscrits au net de Sodome et Gomorrhe au Temps retrouvé. La quantité et la diversité des brouillons ont nécessité une approche chronologique et macrogénétique. Cette dernière a consisté à situer les avant-textes consacrés à Charlus à l’intérieur du projet d’ensemble de l’œuvre, lui-même en constante évolution, afin de dégager la trajectoire du personnage dans les manuscrits, c’est-à-dire de mettre en évidence les grandes lignes de son évolution en les resituant dans chacun des chantiers successifs du projet romanesque : dans les premières esquisses de 1909, puis dans « le roman de 1912 », dans les brouillons des années 1913-1914 marqués par l’irruption d’Albertine et par l’entrée de la guerre dans le grand roman, dans ceux des années 1915-1916 enfin où l’on repère les dernières modifications de structure de l’œuvre en gestation. Le va-et-vient permanent entre genèse du personnage et genèse de l’œuvre a permis de montrer comment le personnage se modifiait en fonction de l’évolution de la structure d’ensemble mais il a également eu le mérite inverse de révéler que la structure romanesque avait à plusieurs reprises été elle-même bousculée et modifiée par le personnage de Charlus. L’interaction entre le personnage et la structure évolutive de l’œuvre a ainsi permis à la fois de dégager des facettes peu connues du baron de Charlus et de dévoiler des aspects inattendus de la genèse de À la recherche du temps perdu.
Mots-clés : Proust, Charlus, genèse, manuscrit, macrogenèse, cahier, personnage, inversion

Lieu : Maison de la Recherche, 28, rue Serpente, 75006 Paris, Salle D 116, 1er étage. A partir de 9h30

Date : 01 décembre 2009 -


AccueilContactL'ItemRSSPodcast — Site propulsé par Lodel